Après nos premiers pas en Turquie, on continue à descendre la côte turque en camping-car et on commence à partir vers l’est. Nous allons longer la Méditerranée. Et ça commence avec la région de Lycie. Du nom d’une civilisation antique qui était installée dans cette « bosse » au sud ouest d’Antalia. À nous la célèbre côte turquoise !

Dalyan : nos premières tombes lyciennes 😍

Commençons par rétablir une vérité. Dalyan n’est pas un charmant petit village hors du temps et hors du monde (comme on peut le lire dans certains guides et sur des fils Instagram🤔).
C’est un gros bourg hyper touristique. Si on le sait, on n’est pas déçu ! Car effectivement Daylan, dans le genre, est plutôt sympa 👍.

D’abord parce qu’il y a un grand parking facile d’accès, gratuit et ombragé où on peut facilement garer le camping-car. Grand parking d’ailleurs étonnamment calme alors que nous sommes en plein dans les vacances de fin de ramadan et qu’il y a un monde fou.
Ensuite parce qu’il y a beaucoup de restos. Mais vraiment beaucoup ! Ça nous a fait penser à l’ambiance de certaines villes du Yucatan ou d’îles des Caraïbes. Ambiance un brin tropicale et festive, donc🍹.

Et surtout sympa parce qu’il y a beaucoup d’activités à faire. On peut bien-sûr descendre la rivière avec un des TRÈS nombreux bateaux pour touristes (on ne l’a pas fait), on peut faire des bains de boue (pas essayé non plus).

Les sites antiques de Dalyan :

Nous on était là pour les sites antiques ! D’abord les superbes tombes lyciennes creusées dans la falaises juste en face de la ville. Elles sont éclairées la nuit et c’est très beau🤩. On a aussi traversé la rivière avec une petite barque à rames (elles sont ici conduites uniquement par des femmes). De là, en 2km de marche (chemin pavé et facile, avec marchands de jus d’oranges ou de grenades locales), on a atteint le site de Kaunos. Basilique, théâtre, agora romaine, chèvres et tortues 🐐🐢 qui se baladent de partout ! Et en prime un beau panorama sur le delta de la rivière.

Au retour, on s’est arrêté dans le petit resto qui va avec le service de barques. C’était simple et délicieux, on a adoré le cadre super rafraîchissant et la gentillesse des femmes qui nous ont reçus🤗 !

🎀Bon plan🍽 : resto des barques, celui de droite quand on arrive sur la rive des tombes.  2 menemen (oeufs, tomates, poivrons), un gözleme au fromage, 1 bière, 1 jus d’orange fraîchement pressé : 10 euros.

Au final c’est un coin que nous aurons beaucoup apprécié une fois passée la première déception quand on a vu à quel point c’était touristique 😨.

La côte turquoise, la Riviera turque !

Les Turcs sont très amateurs de camping et de pique-nique, on a donc un peu peur que les spots de cette région fort appréciée soient très encombrés en cette période de vacances scolaires. On décide donc de s’arrêter deux nuits sur la plage de Yaniklar (juste avant Fethiye). Il y a du monde, c’est sûr, mais il y a beaucoup de place à l’ombre sur l’arrière plage. Pas un spot vraiment de rêve, mais c’est calme, pratique ombragé, et on a une belle vue sur la montagne. On n’en demande pas plus pour avancer nos travaux de vidéo et de blog 😊.

Xanthos :

Nous visitons un nouveau site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Xanthos a bien sûr son théâtre (y-a-t-il des sites en Turquie sans théâtre ??). Mais le lieu est surtout connu pour sa pierre qui est gravée en grec et en lycien, ce qui a permis de traduire cette langue jusqu’alors inconnue (la pierre de Rosette locale🧐) ! On y voit aussi des tombes lyciennes, en piliers ou dans la falaise comme à Dalyan. L’avantage ici c’est que l’on peut s’approcher des tombes et voir la dispositions intérieure (on vous en parle dans la vidéo, à la fin de l’article).

Patara : site archéologique et plage !

On enchaîne avec le site de Patara qui est proche. Encore un théâtre (très gros), un bouleutérion (très très reconstruit…) et une magnifique rue du port bordée de colonnes ! Un site très élégant, qui se trouve à l’arrière de la plus longue plage de Turquie. 18km de sable et de beauté naturelle🏖 . Les tortues Caretta caretta 🐢ne s’y trompent pas, elles viennent pondre ici (l’accès à la plage est d’ailleurs interdit à partir de 20h).

Depuis la fin du ramadan, la Turquie est beaucoup plus vivante. C’est agréable, même si ça implique qu’on dorme parfois moins bien à cause de la musique 😏. Après Patara on s’est trouvé un petit coin de plage qui avait l’air tout calme, tout isolé… Juste une famille de chiens avec 2 petits totalement craquants qui se sont laissé câliner🤤🥰. À la nuit tombée on a eu la musique de l’hôtel (pourtant éloigné), les voitures qui faisaient la course sur la ligne droite derrière nous, une pelleteuse qui, à 2 heures du matin, est venue tirer une voiture totalement plantée dans le sable de la plage…

En parlant de chiens…

😅🤪😱 Anecdote, fun fact 😱🤪😅 :
Histoires des chiens turcs. Dans le précédents article, on vous avait dit que les chiens sont protégés, qu’ils ont des niches et des croquettes à volonté. À Daylan on a vu plein de chiens carrément obèses à force d’être nourris par tout le monde🤨. C’était assez surprenant, alors on s’est renseignés.
En fait, les chiens ont toujours été très présents en Turquie pendant l’empire Ottoman, les premiers voyageurs, revenant d’Istambul, décrivaient des hordes de chiens des rues. Ici, d’ailleurs, on ne dit pas chiens errants, mais chiens des rues. Ils ne déambulent pas, ils sont attachés à une zone.
Au début du XXè siècle il y a eu une tentative d’éradication, tous les chiens de la capitale avaient été capturés et placés sur une île où ils se sont entre-dévorés… Dans les années 1990, les autorités ont essayé d’empoisonner les chiens et chats. Depuis 2004, il y a une loi de protection de ces animaux. Avec des budgets impressionnants (voir article de Géo ou de France 24) ! Les bouchers et les restaurateurs distribuent les restes. Les habitants câlinent les animaux en passant. Traditions, habitude, mais aussi lien avec l’Islam qui interdit de s’en prendre à une créature innocente et sans défense. 🐱🐶🐈🐕
Bref, si tu as une vie de chien autant être en Grèce ou , mieux (?), en Turquie !

Route côtière

La route côtière qui conduit de Patara à Kaş est grandiose. Là on comprend bien pourquoi ça s’appelle la côte turquoise ! La route est magnifique🤩 et en plus très bonne malgré les fortes pentes et les virages. En été on imagine qu’il doit y avoir pas mal de voitures garées sur les bords de la chaussée, à proximité des jolies petites criques qui occupent le pieds des virages (vous allez les voir en vidéo, plus bas 😎) !

Demre : Myra et Saint Nicolas

Quand on arrive sur Demre c’est impressionnant. Depuis la route qui surplombe la ville, on ne voit qu’une mer de serres ! La petite ville est entièrement dévouée à la production de légumes 🍉🍊🍓🍅🍆🌶🥒. Dans les rues, il faut slalomer entre les tracteurs🚜🚜 !

Mais si l’on vient à Demre, c’est surtout pour les tombes lyciennes et le théâtre du site de Myre. C’est très beau, et encore différent des autres tombes déjà vues.

🎀Bon plan : boire un jus d’orange frais juste avant les tourniquets d’entrée du site, c’est deux fois moins cher qu’à l’intérieur. 🍊

Par ailleurs, au cœur de la ville, on peut visiter la très belle église de Saint Nicolas (il est originaire d’ici, le Père Noël !). Les peintures valent le détour ! Et en plus ça change des sites antiques 😁.

Toutes ces visites nous ont donné faim. On se dirige donc vers un bon petit resto. C’est l’occasion de manger des brochettes d’agneau et l’Iskender Kebab au yaourt (rien a voir avec les Kebabs de chez nous : des pitas recouvertes de fines tranches de bœuf cuites sur la broche à Kebab, le tout recouvert de sauce tomate et de yaourt aigre). En plus le patron nous offre le pain balloon tout chaud, délicieux avec du beurre salé !

Accueillante Kumluca avec ses aires de pique-nique.

Après toutes ces découvertes, on a envie de se poser un peu sur une plage. Le secteur de Kumluca est connu dans le milieu des voyageurs pour sa plage de Mavikent. Une très belle plage avec une fontaine d’eau potable et des toilettes. Mais vu le monde entassé façon sardines, on fait tout de suite marche arrière. Ce n’est pas ce que nous recherchons.

Heureusement Kumcula est très accueillante. Plus loin, sur la route de corniche, plusieurs aires de pique-nique sont aménagées. La descente sur le site boisé peut sembler un peu brutale, mais on y arrive et on se trouve une place à l’ombre. Il y a un peu de monde en journée pour faire des barbecues, mais le soir il ne reste que quelques caravanes👍. Fontaine, WC et même mini mosquée, il y a tout ce qu’il faut. En plus il y a un papi qui passe pour vendre des simits et autres brioches 😋.

Plus loin sur la côte, la commune a aménagé une super grande aire avec des haies, des arbres, des barbecues, des tables sous pergolas… Et là au milieu se promènent les éternels chiens et chats, mais aussi des ânes et des chevaux. Dans la baie, on voit plein de tortues caretta caretta. C’est vraiment un très chouette coin, très original. Et qui sent la brochette 🍗 à toute heure 😋😄.

La main sur le cœur

😅🤪😱 Anecdote, fun fact 😱🤪😅 :
Les Turcs sont super accueillants. On vous avait déjà raconté que les gens sont souriants. Mais ça va plus loin. Alors que nous arpentions une plage à la recherche d’une épicerie vendant du pain, nous demandons à un monsieur qui tient un petit camping où nous pouvons trouver du « ekmet »🍞. Il nous fait attendre, va dans sa voiture et nous donne un des 2 pains qu’il vient d’acheter. Trop gentil ! On lui paie et il va nous chercher de la toute petite monnaie pour rendre ce qu’il doit (c’est là qu’il nous manque beaucoup de vocabulaire turc pour dire « mais non, laissez, c’est déjà super sympa …. » )
À Kumluca, une voiture se gare prêt de nous et le gars vient devant notre porte en nous tend un sac plastique en faisant comprendre que c’est pour nous. Il nous offre des fruits et des légumes ! On a à peine le temps de baragouiner un « teşekkür » 🙏 qu’il est reparti discuter avec les Turcs de la caravane d’à côté… Trop sympa ! Surtout qu’on s’est immédiatement régalés avec les nèfles !
Bref, notre pays le plus souriant depuis le départ !

La côte Olympique

C’est la côte qui remonte jusqu’à Antalia. Nous n’y avons pas traîné longtemps mais nous avons fait un arrêt incontournable à Çirali. La petite route descend sacrément pour arriver au niveau de la mer, mais ça vaut le déplacement. Nous sommes restés deux nuits à l’ombre des arbres de l’ancien stade de foot.

Çirali, des ruines d’Olympos…

On peut accéder à Olympos par une route spécifique qui ne va qu’au site. Nous on a choisi d’y aller à pied en longeant les 4 kilomètres de plage de Çirali🚶‍♀️🚶. La balade est sympa ! Le site lui-même n’est pas le plus remarquable que nous ayons visité. Pas super lisible. On a cependant un petit aperçu de l’organisation d’une ville byzantine. C’est surtout le cadre sauvage qui est charmant. Un petit côté Indiana Jones qui nous plaît bien…

…et les Chimères

Les Chimères sont la principale attraction de Çirali. C’est grâce à elles que cette petite baie est remplie de restaurants et de pensions ! Il s’agit d’un phénomène bizarre : des flammes sortent du sol…

Si vous voulez savoir le pourquoi du comment et voir cet étrange spectacle, on vous invite à regarder la vidéo ci-dessous dans laquelle on vous explique tout !

La Lycie en vidéo :

Conseils pour voyager en Turquie en camping-car :

Cette liste vient en complément de celle dressée dans le premier article

Infos pratiques :
🟢Routes à 3 voies. Il existe encore quelques sections qui ne sont pas à 4 voies. Du coup on partage la voie centrale… Ne pas tenir compte du marquage au sol : les locaux ne le respectent absolument pas…. Principe de base : quand ça passe à 3, ça passe probablement à 4😱 !
🟢A101 et Bim sont des petits supermarchés discount. Pour dépanner.
🟢Se renseigner sur les sites avant de les visiter, car il y a peu ou pas d’infos sur place. Par exemple sur le site antalya-tourisme ou muze.gov. Sur ce dernier, vous pouvez acheter des pass pour réduire les coûts. Mais attention à la durée de validité. Le pass Turquie est valide 15 jours, celui de la mer Egée 7 jours, idem pour la Méditerranée. C’était trop court pour nous qui traînons beaucoup😁.

Cette deuxième partie de notre voyage nous a permis de découvrir plein de belles choses ! En plus les spots sont un peu plus propres que sur la côte égéenne, on a même vu plusieurs fois des gens collecter les déchets, ce qui est rassurant !

Prochaine étape : la Pamphylie, région de la célèbre Antalya…

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à nous laisser des étoiles 😊

Note : 1 sur 5.

1 commentaire

La région d'Antalya en camping-car (Turquie, épisode 3) - Les Epicurieux · 10 juin 2022 à 14 h 39 min

[…] notre road-trip le long de la côte turque de la Méditerranée. Après la côte égéenne et la Lycie, nous voici dans le secteur qui s’étend entre Antalya et Analya. Ça sent la grosse station […]

Laisser un commentaire

Avatar placeholder
%d blogueurs aiment cette page :