Nous poursuivons notre road-trip le long de la côte turque de la Méditerranée. Après la côte égéenne et la Lycie, nous voici dans le secteur qui s’étend entre Antalya et Analya. Ça sent la grosse station balnéaire tout ça… Est-ce que ça va nous plaire de parcourir la région d’Antalya en camping-car 🤐 ?

Antalya et son musée

De l’énorme station balnéaire d’Antalya nous ne visiterons finalement que le musée archéologique. La circulation est extrêmement dense et nous n’avons pas trop envie de prendre le tram pour aller dans le centre historique.

Le musée est magnifique, on vous le recommande vraiment. On y voit principalement des statues et des sarcophages. Elles viennent des sites que nous avons vus précédemment ou de ceux que nous allons visiter. Les sculptures monumentales viennent en majorité de Pergé. Ça donne très envie de voir le site ! Pour Xanthos, on reste sur notre faim car tout est au British Muséum… Les découvreurs du XIX ème siècle se sont empressés de partir avec tous les trésors 😒.

Après cette visite, nous mettons cap au nord pour nous mettre au vert…

Le canyon de Güver : attention, vertige !

Le calme et la sérénité, nous les trouvons au canyon de Güver, dans une belle forêt sur les hauteurs d’Antalya. Il faut faire un peu de piste entre les arbres😧mais ça vaut le coup. Vu du haut, le canyon semble incroyablement profond et abrupte. Vous verrez dans notre vidéo que même le drone a peur d’y aller😅. Pour être plus au calme et à l’ombre on s’installe dans une clairière un peu en retrait du précipice. Juste nous et quelques chèvres !

Termessos, un site pour les archéologues en herbe…

Si nous avons passé la nuit dans cette forêt , c’est parce qu’elle est très proche du site archéologique de Termessos. Un site pittoresque, dans un cadre grandiose. Depuis l’entrée du parc national (qui est déjà en altitude) on fait 9 km de lacets pour atteindre la cité antique. Le « nid d’aigle », comme le surnommaient ses habitants, est niché à 900m d’altitude. On peut dire que les défenses naturelles étaient bien présentes. Elles ont même mis en échec Alexandre le Grand, c’est dire 😯!

Ici on ne fait pas une visite traditionnelle de site. C’est plutôt une randonnée avec de bonnes grimpettes et des chemins bien rocheux. Et au fil de la rando on découvre les monuments de la cité. Le clou du spectacle c’est un énorme théâtre entouré de sommets : c’est superbe. On se dit qu’ils ont dû bien galérer pour construire ça ! Autre point remarquable : 5 immenses citernes. On marche sur la voûte supérieure et on voit le fond des cuves maçonnée très très en dessous de nous😨.

On a un petit faible pour ce site. C’est probablement notre côté Indiana Jones. On a l’impression qu’ici tout est en vrac et qu’il reste encore plein de choses à découvrir 🤠.

🎀Bon plan : pour redescendre au parking, ne retournez pas sur vos pas. Au niveau de la ville haute, il faut trouver un petit sentier opposé au théâtre. Il descend par l’autre côté et vous permet de découvrir plein de tombes. Ce sentier était vraiment très peu fréquenté quand nous l’avons suivi🤩.

Pergé, LE site incontournable

Le site est très grand et on y voit beaucoup d’élévations. Les colonnes des péristyles qui bordaient les rues ont été redressées et c’est chouette ! En plus les deux grosses tours hellénistique qui sont à l’entrée en impose ! C’est vraiment notre coup de cœur 🥰.

🎀Bon plan : c’est un des rares parkings de site archéologique où il semble être autorisé de dormir. Profitez-en pour visiter dès l’ouverture !

Aspendos : LE théâtre

Des théâtres, on peut dire qu’on en a vu quelques-uns depuis le début du voyage😅. Celui-ci est le plus complet. On peut voir son mur de scène et sa galerie haute. Est-ce pour autant celui qui à le plus de charme ? À mon avis peut-être pas, mais tout dépend des goûts. En tout cas c’est un très bel exemple de théâtre antique et l’été il est possible d’y voir des spectacles.

Ne faites pas comme tous les cars de touristes pressés… Ne vous limitez pas au théâtre. Il y a un site qui s’étend derrière. Et il est très bien aussi, avec de belles vues sur la campagne et l’aqueduc antique qui la traverse.

1 bivouac et son contraire…

Avant Aspendos, nous sommes allés dormir sur la côte. On s’est retrouvé dans la très touristique ville de Belek. Des resorts entrecoupés de golfs occupent le littoral… No comment… Un petit espace est malgré tout resté public. La municipalité est en train de l’aménager. Pelouses verdoyantes, barbecues, palmiers et même une petite aire pour camping-cars avec un gardien et des sanitaires en construction. Tout est bien entassé… Ce n’est pas notre conception du camping-car, mais les gens ont l’air de trouver ça très bien🥴.

Après Aspendos, on trouve une pinède préservée🌲🌲. L’accès à la mer par un chemin de terre et sable est un peu improbable, mais il nous conduit sur une mignonne plage avec un lagon. Ce n’est pas super baignable parce qu’il n’y a pas beaucoup d’eau mais du coup c’est chaud et on peut prendre notre premier bain ! On reste 3 nuits pour profiter du calme absolu et se faire des grillades !

😅🤪😱 Anecdote, fun fact 😱🤪😅 :
On attire les mariés ? Dans ce coin on ne voit personne en dehors de 3 pêcheurs et de 5 ou 6 mariées👰🤵! À l’heure ou la lumière devient dorée, tous les soirs, les couples débarquent accompagnés de photographes. Et c’est parti pour un shooting jusqu’à la nuit 😁. En fait chaque qu’on trouve un joli spot nature, on voit débarquer des mariés.
Bref, pour trouver de bons bivouacs on devrait peut-être se rencarder auprès des photographes 😆.

Sidé et dernier bivouac de Méditerranée.

Si Sidé nous a sidérés 😄 c’est pour diverses raisons…

  • Le mélange total entre les ruines antiques et les maisons du XIIIe siècle transformées en échoppes. Les fouilles sont encore en cours et on a la nette impression que des bâtiments plus modernes sont détruits pour pouvoir fouiller en dessous. Des vitres, sur lesquelles on marche, recouvrent les vestiges les plus intéressants. Puis certains bâtiments semblent être reconstruits dans le style seldjoukide… On ne s’est pas renseigné plus, mais ça a l’air d’être un sacré gros projet.
  • Un monde fou. C’est clairement le lieu où nous avons vu le plus de touristes (russes et allemands surtout). Les vendeurs nous interpellent sans arrêt en allemand 😮‍💨. C’est sûr que les tours opérateurs ont repris du service…
  • Des prix (indiqués en Euros, c’est révélateur…) à la hauteur du nombre de touristes. Si on arrive à boire un café glacé à un tarif raisonnable, pour le resto c’est autre chose. On ne vous donnera pas de bon plan cette fois. On s’est installés à un très belle terrasse en étage (pour éviter la foule) avec vue sur le port. Alors Ok c’est sûrement une des plus jolies vues du coin, mais les prix vont avec 🤑… On se rabat sur une simple salade de légumes grillés (très bonne au demeurant) et on paye le double du plus cher resto qu’on ait fait en Turquie… Vive le tourisme de masse !

On pensait avoir du mal à trouver un spot pour la nuit, mais on se dégotte une pinède entre deux resorts qui fait l’affaire. Ce n’est pas directement au bord de l’eau, mais on voit la mer. On partage le lieu avec un énorme troupeau de moutons et 5 ou 6 chiens qui sont impressionnants mais bien braves. Les plus doux restent avec nous pour regarder le soleil se coucher une dernière fois sur la Méditerranée.
Demain, on bifurque vers le plateau anatolien !

La région d’Antalya en camping-car en vidéo !

Conseils pour voyager dans la régions d’Antalya en camping-car

Cette liste vient en complément de celle dressée dans le premier article et le second.

Infos pratiques :
🟢Profitez des bananes qui poussent dans la région.
🟢Le printemps, c’est l’occasion de goûter les petites prunes à la croque au sel. Elles sont vertes, craquantes, acidulées.
🟢Attention à la prise de poids, car on trouve vraiment trop de délicieuses sucreries à goûter.
🟢On ne le dira jamais assez : visitez les sites dès l’ouverture pour éviter le monde et la chaleur.
🟢Attention ! Le piéton n’est pas roi en Turquie. Loin de là ! Alors il faut être très prudent pour traverser les 4 voies, même sur les passages-piétons.

Si la région d’Antalya nous a charmés par ses sites archéologiques variés, on ne peut pas dire qu’elle regorge de beaux spots pour camping-cars. On espère que les dernières pinèdes résisteront à la construction effrénée des hôtels de luxe…
Il est maintenant temps pour nous de monter sur le plateau anatolien !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder
%d blogueurs aiment cette page :