canicule

Cet été on n’a pas trop bougé à cause de la canicule. Pas vraiment envie de crever de chaud dans le camping-car 🥵… Mais le temps passe et il n’est pas question de faire la rentrée sans avoir entrepris une petite vadrouille. On vous emmène donc à la recherche de la fraîcheur, dans un road-trip en Lozère et en Ardèche !

Les Causses : gourmandise et randonnées

Pour bien commencer un road-trip, rien ne vaut une étape France Passion. La nature, le calme, l’accueil et un bon repas dans la ferme auberge, c’est parfait ! On est déjà en altitude et on a perdu plusieurs degrés. Nos premiers pas en Lozère sont vraiment sympathiques. L’aligot-saucisse est bien sûr au rendez-vous (heureusement qu’on a moins chaud !)😋…

Après ce copieux dîner, il faut éliminer… On fait une courte rando sur le causse de Sauveterre (à retrouver sur Decathlon Outdoor). Les petites routes nous conduisent ensuite jusqu’au col de Montmirat où l’auberge locale nous accueille. On vous la recommande vraiment si vous aimez la viande et la cuisine familiale. Pour nous c’était tête de veau et daube avec pieds de cochons. Oui, oui… Il va encore falloir beaucoup randonner😂, ça tombe bien, c’est notre projet 😎.

🎀Bon plan 🍽 : Auberge du col de Montmirat. Accueil agréable et efficace. Menu du terroir à 18 euros, copieux et goûteux.

Toujours sur le causse, on part pour un saut dans le passé. Le sentier des menhirs sur la cham des Bondons nous plaît bien. On est autour de 1000m d’altitude. La nuit a été fraîche ! Une balade de 2 heures avec plein de pierres levées dans un cadre magnifique va nous réchauffer ! Le paysage est ponctué par deux étranges collines, les puechs, des tas de boue qui seraient tombés des semelles de Gargantua quand il est passé dans le coin.😉

Sur le chemin de Stevenson

Le mont Lozère

On continue à prendre de la hauteur en entrant dans le parc naturel des Cévennes.

1600m d’altitude. Le spot est top. Il y a très peu de monde dans la station des hauteurs du Bleymard. Le parking est à peu près plat, on a un pré devant nous. Des ânes et des vaches dans le dos, parfait pour de bonnes nuits très fraîches. 8° au réveil, on est loin de la canicule🥶.

De bon matin, nous partons pour une rando qui sera le coup de cœur du séjour🥰! La vue est absolument magnifique presque tout au long de cette marche de 10 km. Au sommet de Finiels, on a un panorama à 360°. Les paysages de landes, bruyères et myrtilliers forment un cadre flamboyant dans lequel se balade un immense troupeau de moutons.

De retour à notre parking de la station de pleine nature du Mont-Lozère, on opte pour un petit resto familial (celui des Chalets du Mont lozère) qui nous sert des joues de porc et de très bonnes frites. Notre spot est très agréable et calme. On n’entend que les ânes. Le deuxième matin, on se réveille entourés de brume😮. Ouf, on a fait la rando le jour idéal !

Les sources de l’Allier

Nous sommes toujours en Lozère, mais un peu plus bas, en Margeride. Les paysages ont changé. On est autour de 1200m, installés dans une étape France Passion qui élève des cochons🐷 et des cerfs🦌 au bord du chemin de Stevenson. De là, on s’embarque pour 14 km de randonnée pour rejoindre les sources de l’Allier. La marche n’est pas la plus oufissime. De la forêt (vous savez qu’on n’est pas fans…) et surtout des milliers de mouches🦟 qui voyagent en nuages autour de nous. Arrivés en haut, on ne peut que constater que les sources sont sèches. Le réchauffement climatique a frappé. L’accueillante de France Passion nous confirme que c’est complètement exceptionnel. C’est triste😢.

Après avoir rencontré les cochons et aperçu les biches et cerfs, on fait ce que fait tout bon invité de France Passion : on se régale des produits locaux achetés à la boutique ! En terme de produits, c’est d’ailleurs une de nos meilleures adresses (pour les abonnés 2022-2023, c’est l’étape 3 page 332 du guide) ; le pâté de tête et le pâté de cerf sont délicieux.

Notre Dame des Neiges, loin de la canicule.

On retrouve la famille pour une journée sur l’aire de l’abbaye de Notre Dame des neiges. Le spot est sympa et visiblement connu des camping-caristes. Kikouic connaît bien le lieu et nous emmène faire une balade sympa sur le GR du chemin de Stevenson. Depuis le beau belvédère des mires, on voit la ligne de partage des eaux et le col de Finiels où nous avons randonné quelques jours plus tôt !

Au cœur des sommets ardéchois

On quitte la Lozère pour l’Ardèche. En route on fait un arrêt ravitaillement à la fromagerie du village de Luc. Le choix est énorme !

La croix de Bauzon : station de ski anti canicule !

La petite station de ski est calme l’été et nous promet de belles balades. On est autour de 1300m d’altitude, la chaleur est raisonnable !

On commence par une super belle rando (notre itinéraire sur Décathlon) comme on aime : une ligne de crête avec un panorama à 360°🤩. 10 km avec pas mal de montées, mais ça vaut vraiment le coup. On voit le Mont Lozère, le Ventoux, le Mont Gerbier de jonc et on devine même les hauts sommets des Alpes tout au fond. Grandiose !

On est à peine rentrés qu’un gros orage de grêle s’abat sur le camping-car. Heureusement les grêlons ont une taille raisonnable. On a beau savoir que la météo change vite en montagne, c’est toujours impressionnant…

Le lendemain matin, on fait le petit parcours de « Taranis arga » 5km pour découvrir une tourbière, un sommet et une prairie d’altitude. Facile et agréable. Surement encore mieux en juin quand tout est fleuri !

Volcans ardéchois

Il est temps de redescendre. On empreinte la très belle D19 qui descend en continu jusqu’à Jaujac. Nous sommes ici dans le PNR des volcans d’Ardèche. On commence par visiter le village : pont sur le Lignon, orgues basaltiques, glace ardéchoise aux marrons, biscuiterie artisanale locale… On a retrouvé la chaleur… C’est pas la canicule, mais 26° c’est déjà beaucoup trop pour nous qui ne sommes plus habitués 🥵.

On vous déconseille fortement de dormir sur le parking près du cimetière de Jaujac. L’église sonne toutes les heures (2 fois) + 2 coups toutes les 1/2 heures, même la nuit (donc à minuit c’est 12 coups +12 autres coups une minute après). C’est beaucoup… Surtout que ça ne fait pas semblant de sonner 😒.

L’avantage c’est qu’on se lève tôt pour aller au sommet du volcan. On remonte le sentier de la « coulée vive » jusqu’au sommet du cratère (notre itinéraire). On est un peu déçus de ne pas voir mieux le cratère qui est en fait rempli de végétation, mais la balade est agréable.

C’est ainsi que s’achève notre périple anti canicule. On aura bien profité de la fraicheur des sommets, avec relativement peu de monde pour une fin de mois d’août. Si vous voulez retrouver notre itinéraire, rendez-vous sur Polarstep.

Le vlog anti canicule !

Pour voir tout ce qu’on vient de vous raconter, et encore bien plus ! C’est ICI.

Infos pratiques : aires de services avec eau et vidange eaux grises et noires
🟢Pont de Montvert
🟢La Bastide-Puylaurent
🟢Croix de Bauzon
🟢Villeneuve de Berg


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder
%d blogueurs aiment cette page :