Après trois semaines en Italie, deux mois en Grèce et deux mois en Turquie, il est temps de prendre la route du retour… Mais il nous reste un petit pays à visiter et à vous faire découvrir : la Bulgarie en camping-car !

Bulgarie en camping-car

Attention, on vous prévient tout de suite, notre regard sur la Bulgarie en camping-car est biaisé ! Après 2 mois en Turquie où la vie nomade est hyper simple, les gens hyper souriants et les coûts hyper bas, il est difficile de supporter la comparaison…

Welcome in Bulgaristan (comme on dit en Turquie 😉)

En venant de Turquie, la route en direction de la frontière est totalement déserte🤔. Pas une pompe à essence pour finir les lires turques. Pas de voyageurs à la frontière. Du coup, on sort facilement : passeports et contrôle des papiers du véhicule uniquement. On ne paie pas d’amende ou de péage (on n’avait pas acheté la vignette des autoroutes à l’entrée du pays et on n’a pas toujours respecté scrupuleusement les limitations… du coup on appréhendait un peu), le gars devant nous, lui, a dû payer… On finit les lires au Duty free : raki et 🍫, le vendeur nous rend juste une lire turque pour le souvenir😀.

Côté bulgare, on commence par une désinfection obligatoire à 3 euros (contre la peste porcine alors qu’il n’y en a plus depuis belle lurette😤). Puis contrôle passeports et carte grise. Ouverture du camping-car par la police. Et enfin douane. Une caricature de gars ultra pas sympa qui parle grogne la bouche pleine, nous fait ouvrir encore la porte, puis se barre sans rien dire et nous dégage le passage avec une mauvaise humeur évidente. Super sympa l’accueil bulgare✨.

Direction nord-est pour rejoindre la côte de la mer Noire.

La route est totalement défoncée avec des arbres partout et des branches super basses😨. Heureusement il y a très peu de trafic ; on ne voit que des « border patrols ». Recontrôle de flics sur la route, ré-ouverture de la porte. Circulez y’a rien à voir…😐 Toujours pas un sourire… Il pleut, il fait froid. On n’a pas trouvé la vignette obligatoire pour circuler à la première pompe à essence. Et il n’y a pas de deuxième pompe à essence…🙄 Vu l’ambiance, on n’a pas trop envie de se faire arrêter par la police👮‍♂️ ! Du coup on prend une e-vignette en ligne 30 BGN (15 €) pour 1 mois…

Bonne nouvelle du jour on retrouve Lidl ! Viennoiseries🥐, charcuteries et autres cochonneries 🐖 à gogo. C’est bien la seule (bonne nouvelle…) : avec la pluie, tous les spots en bord de falaises que nous avions repérés sur Park4Night sont inaccessibles. Pistes défoncées et bourbeuses… Alors on finit sur une plage de Sinemorets, au pied d’un resort… Heureusement les balades sur les falaises sont magnifiques et le spot s’avérera très paisible !

La mer Noire bulgare

La suite sera au même niveau🙁. La pluie empêche d’atteindre les jolis spots… On décide d’aller jusqu’à Nebessar qui est classée au patrimoine de L’UNESCO. La ville ancienne, sur son promontoire est vraiment très touristique. Un peu trop à notre goût, même si l’ensemble est mignon et que, pour une fois, il fait beau…

Heureusement, à côté du camping-car, qui est garé à 30 minutes de marche du centre, on trouve un petit resto abordable (en ville les prix sont vraiment élevés) avec de bonnes moules fraîchement récoltées😋 et la fameuse salade bulgare (chopska). Et puis on retrouve un couple de Français avec leur petit garçon, que nous avions croisés quelques jours plus tôt. Ils nous font goûter un très bon vin de figues 🍷😊.

🎀 Bon plan 🍽️ :
Restaurant de moules. A côté de St Panteleimon Beach Hôtel. 1 salade chopska + 2 parts de moules très fraîches + 2 bières de 50cl à 18 euros. Le tout avec vue imprenable !

Après cette dernière expérience, on décide de quitter le littoral et de rentrer dans les terres. Décidément, que ce soit en Turquie ou en Bulgarie, la mer Noire ne nous aura pas emballés !

Le Balkan : agréable zone montagneuse

On ne regrette pas d’avoir quitté la côte. On trouve enfin un coin très sympa au bord d’un lac. Les cygnes et les chiens de prairie😍 nous tiennent compagnie, jusqu’à l’arrivée d’un couple de Français qui voyagent à vélo. L’occasion d’un petit apéro🍻 !

Le lendemain, on visite Veliko Tarnovo. La ville n’est pas inoubliable, mais sympathique.

Et surtout, on se fait un très bon resto. Avec en dessert un kunéfé incroyable avec une glace à la pistache à tomber et les pétales de rose typiques de la région !

🎀 Bon plan 🍽️ :
Vous vous demandez où manger à Velika Tarnovo ? On vous conseille le restaurant Shtastliveca. Une délicieuse cuisine traditionnelle. Certes c’est un peu cher par rapport aux prix du pays, mais vraiment excellent. 25 euros pour 1 gros plat à partager, 1 dessert, 1 café, 2 bières de 50 cl.

On enchaîne avec le petit village ethnographique d’Etarat qui nous semble un peu tristounet. C’est peut-être mieux le week-end ou en haute saison quand il y a vraiment des artisans qui travaillent…

Nous passons la nuit à la fraîche, au sommet du col de Chipka qui a eu un rôle très important dans l’histoire bulgare. C’est un haut lieu de combats de la guerre russo-turque à la fin du XIXème siècle. Cet épisode de l’indépendance est commémoré par de nombreux monuments dont celui-ci qui est accessible par quelques 800 marches…

La vallée des roses et Plovdiv

Depuis le col, nous redescendons dans la grande plaine qui occupe le centre du pays. Nous arrivons dans la vallée des rois Traces. Ce n’est pas aussi impressionnant que la vallée des rois d’Egypte… Les tombes thraces sont enfouies sous de gros tumuli qui sautent aux yeux au milieu des champs tout plats de lavande et de tournesols. On en visite 3 (sur environ 1500…) plus une reconstitution pour voir les peintures qui ornaient les murs entre le Vè et le IIIè siècle avant notre ère.

Nous sommes non seulement dans la vallée des rois, mais aussi dans celle des roses🌹. Le festival de la rose de Kazanlak est passé, mais il reste encore beaucoup de roses en fleurs. On fait le tour du petit musée de la rose, un peu riquiqui… et on finit la journée au bord d’un lac. L’occasion de voir un superbe coucher de soleil !

L’étape suivante nous conduit au pied du télésiège de Sopot. La météo étant incertaine, on ne monte pas randonner au sommet, mais on fait une agréable balade jusqu’à la cascade de Sopot. Nous profitons du calme du spot et nous regardons les parapentes qui descendent de la montagne🪂🪂.

Parmi les incontournables de Bulgarie, on a eu un coup de cœur❤ (enfin😏 !) pour la ville de Plovdiv. D’abord, c’est facile de se garer le long de la rivière Maritsa (on peut même y dormir). Ensuite on rejoint aisément la ville basse et son quartier style Saint Germain… Petits cafés, ateliers d’artistes, street art… Avec, en plus, tous les vestiges antiques qui se mélangent à la ville moderne. C’est assez génial 🤩!

La vieille ville avec son théâtre antique, sa tour de l’horloge et ses demeures bourgeoises du XIXè est aussi très dépaysante. Et en plus on y mange une riche et bonne cuisine locale (langue, tripes, légumes et viandes cuites en chaudron…). La devise de Plovdiv « ancienne et éternelle » n’est pas volée et le mélange des époques a un charme indéniable !

La région de la Rila : le top de la Bulgarie en camping-car !

Nous revoilà dans la montagne pour nos dernières visites de Bulgarie. Et pas des moindres !

D’abord le refuge des ours dansants de Belitsa 🐻🤎🐻. Traditionnellement, dans la culture tzigane, il existait des montreurs d’ours. Ils faisaient « danser » les animaux au son du violon. Pour en arriver là, les animaux subissaient un formatage cruel (voir ici) et étaient attachés à une chaîne reliée à un anneau nasal. Ces pratiques sont maintenant interdites et les ours sont accueillis dans un sanctuaire qui a été ouvert par la Fondation Brigitte Bardot.

La visite était vraiment chouette, avec une guide passionnée et passionnante 👍. En plus, on a partagé ce joli moment de rencontre avec les ours avec les copains de Fourgon Voyageur retrouvés pour l’occasion ! On vous présente juste quelques photos des ours, mais vous pourrez les voir en action dans le vlog juste un peu plus bas😉.

Notre dernier arrêt en Bulgarie est un lieu absolument incontournable : le monastère de Rila avec ses incroyables peintures murales. On en prend vraiment plein les yeux : architecture, cadre des montagnes, peintures… ! Petit conseil gourmand au passage : derrière le monastère, vous trouverez la boulangerie des moines… et de délicieux beignets très connus et appréciés des locaux 😋

En repartant de Rila (la route est en cul de sac) on trouve un dernier petit resto, l’occasion de découvrir encore quelques spécialités montagnardes roboratives !

Notre vlog de la Bulgarie en camping-car :

CLIQUEZ ICI

Conseils pour la Bulgarie en camping-car

Infos pratiques :
🟢Les routes principales sont bonnes. Les routes secondaires moins. Surtout du côté de la mer Noire
🟢Beaucoup de checkpoints de police de la route
🟢On trouve facilement de l’eau pour remplir le réservoir
🟢Vignette obligatoire pour circuler, achetée en ligne : 1 mois 15€
🟢Les gens parlent assez bien anglais
🟢Même si on ne se sent pas super bien accueillis, personne ne nous a embêtés et on ne s’est jamais sentis en insécurité
🟢On a lu sur beaucoup de blogs ou même de commentaires sur P4N qu’il y avait énormément de déchets partout. Idem pour les chiens errants. Ben nous on n’a pas trouvé (saison ? évolution des pratiques ?). Par rapport à la Turquie c’est super clean.
🟢Pour les courses on a testé Lidl et Kaufland. Les petits commerces sont peut être moins chers. Mais ces 2 là sont pratiques pour garer le camping-car. Pour les fruits et légumes, on en trouve plein chez les marchands de bord de route (très bons et moins chers)
🟢Plein de bonnes bières hyper pas chères
🟢Dans les restaurants, les plats sont très copieux. Et on a toujours très bien mangé !

Alors ? Finalement ? La Bulgarie en camping-car, on y va ou pas ???

On va être francs : ce n’est pas le pays que nous allons mettre en haut de notre liste des endroits incontournables. On a surtout été gênés par la froideur des gens (on sent vraiment les restes des dégâts causés par le communisme… Si le sujet vous intéresse, on vous invite à lire Mausolée de Rouja Lazarova, chez Flammarion). Il faut dire aussi que la météo ne nous a pas gâtés. Ceci dit, si vous passez, il y a des sites vraiment très bien à voir (Plovdiv, Rila, sanctuaire des ours) et c’est sûrement aussi sympa pour faire de la rando (on n’a pas creusé le sujet, mais on a vu beaucoup d’itinéraires fléchés). En plus, on a toujours bien mangé ! Donc il y a tout de même des points positifs😎. Et puis si vous ne venez pas de Turquie, vous aurez très probablement un ressenti différent😉 !

Voilà c’est la fin de ce blog 2022, on va passer par les Dolomites, mais on n’aura sûrement pas de quoi faire un article !
Alors on vous donne rendez-vous pour un prochain road-trip en camping-car à partir de Février 2023 !
En attendant, on vous retrouvera toujours le vendredi soir sur notre chaîne Youtube, avec plein de nouveaux tutos !👋

Cette page contient un lien affilié.
Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à nous laisser des étoiles 😊

Note : 1 sur 5.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder
%d blogueurs aiment cette page :