C’est parti pour un nouveau road-trip en camping-car ! Curiosity reprend la route direction l’Europe de l’Est…. à notre rythme habituel de gros escargot 😎 🐢🐌. Italie, Albanie, Grèce, Turquie, Bulgarie, Roumanie… C’est le programme pour le moment, mais ça évoluera peut-être en fonction des aléas et des coups de ❤. On commence tout de suite avec l’Italie du Nord en camping-car ! Avanti !!!

On continue à vous partager les plus belles photos sur Insta et Facebook. Vous pouvez suivre nos aventures en vidéo sur la chaîne YouTube et les bons plans sur ce blog !

Italie du nord

Milan

Première étape de notre nouveau road-trip (retrouvez l’Italie de 2020 ici). Le ciel est bas et gris. Nous avons fait toute la route depuis la vallée d’Aoste dans une épaisse purée de pois. Mais il en faut plus pour nous arrêter ! Milan, nous voilà !!

Afin d’éviter les effractions de camping-cars qui semblent être nombreuses dans cette ville, nous nous garons au parking surveillé de l’aéroport Linate. Le tarif est raisonnable et le bus 73 nous conduit à la place de la cathédrale en moins de 30 minutes👍. Attention, en Italie en ce moment c’est la mode du masque canard ! À ne pas omettre pour être au top dans tous les transports en communs😷. N’oubliez pas que Milan est aussi la ville de la mode

On visite la magnifique cathédrale mais pas les fameuses terrasses, car la visibilité est décidément vraiment trop mauvaise. Elle est étonnante cette cathédrale, on dirait que l’intérieur et l’extérieur ne vont pas ensemble🤔. Dehors c’est tout blanc, tout léger, une vraie dentelle ! Et dedans c’est sombre, massif mais aussi très impressionnant…. jamais vu des chapiteaux comme ceux-là !! Jugez par vous-mêmes :

On poursuit note découverte de la cité par les coupoles de verre de la galerie Victor Emmanuel II, puis la façade de la Scala (ça ne paye pas de mine vue de dehors…).
Vaguement rassasiés par de petites portions d’aubergines parmigiana ou de lasagnes (on n’a pas trouvé de bon plan resto dans le centre…), on parcourt les rues piétonnes jusqu’au palais des Sforza. Un petit rayon de soleil tente de pointer son nez sur l’énorme forteresse du XVè siècle, mais ça ne dure pas.

On poursuit jusqu’à l’arc de la paix et on repart tranquillement dans l’autre sens pour retrouver notre bus… Il fait toujours aussi gris et froid et il faut avouer qu’on a hâte de se mettre au chaud !

Infos pratiques :
🟢 Parking : 45.461957, 9.271191 à 17 euros les 24h.
🟢 Bus : N°73 – 2€ le ticket, en vente à l’accueil du parking (en liquide).

Bergame

Une ville qui nous séduit🥰. Par son cadre dans un écrin de montagne, par sa ville haute à la vue imprenable sur la plaine du Pô, par ses monuments et ses musées…

🎵Et juste à côté de Milan
Dans une ville qu'on appelle Bergame
Je te ferais construire une villa
Je suis femme et quand on est femme
On n'achète pas ces choses-là🎶

Nous aussi, comme Diane Tell, on se verrait bien avec une belle maison sur les collines ensoleillées qui cernent la cité.

On commence notre visite par la Ville haute, magnifique avec ses églises aux décors foisonnants. Beaucoup de monuments sont fermés le lundi mais Santa Maria Maggiore et le Duomo suffisent à nous en mettre plein la vue ! Je vous le dis tout de suite, ce sera une constante de notre traversée de l’Italie du Nord en camping-car : on a été époustouflés par les décors opulents !

À l’heure du déjeuner, nous avons préféré redescendre dans la ville basse pour faire descendre aussi les prix😉. Bien nous en a pris, car nous avons dégotté, tout à fait par hasard, un bon petits resto où étaient attablés les travailleurs locaux (pour nous, c’est toujours un bon signe). On s’est régalés d’un plat de casoncelli à la sauge et au lard, suivis de tripes ou de bœuf en sauce (adresse ci-dessous).

🎀 Bon plan 🍽️ :
Chiringuito cafe’ & restaurant. Borgo S. Catherine. Vers l’Accademia Carrara. Menu du jour (1 Primo +1 secundo + 1 accompagnement + 1 boisson) à 12 euros.

Repus, on continue la journée dans le très élégant musée Accademia Carrara. La muséographie est récente et on aime beaucoup les ombres des personnages aux fenêtres. On a l’impression que le musée a ouvert juste pour nous et les gardiens… pas un chat ! L’effet Covid est toujours bien réel😕.

La région des Lacs

Notre projet de traversée l’Italie du Nord en camping-car pourrait nous conduire à faire tout le tour des Grands Lacs. Lac Majeur, lac de Côme, Lac de Garde… Des noms qui font rêver mais qui nous écarteraient de notre route. Au prix actuel du gasoil, on va s’éviter de faire trop de kilomètres supplémentaires🤑.

Mais comme on n’a pas envie de les zapper totalement, on opte pour un parcours qui nous permet de voir le sud du lac d’Iséo et une petite partie du lac de Garde. Juste un avant goût en quelques sortes😊.

Lac d’Iseo et tourbières de Sebino.

Pas très facile de se garer au bord du lac, avec une belle vue. On trouve tout de même un petit coin qui fait l’affaire pour le temps du déjeuner. Nous partons ensuite faire une jolie promenade sur les passerelles en bois des tourbières de Sébino. C’est sympa, mais on ne voit pas beaucoup d’oiseaux 🦢.

Lac de Garde.

On ne fait pas tout le tour, mais on a un joli aperçu entre Salò et Sirmione. En cette période c’est super tranquille. Il y a un peu de brume mais ça donne un charme romantique à la côte.

À Sirmione on se gare avant le début de la presqu’île et on marche tout le long des quais qui sont bien aménagés. C’est très agréable malgré le froid. L’eau du lac est hyper claire, les grèbes et les cygnes paradent, c’est déjà le début du printemps…

L’arrivée dans la vieille ville est marquée par un monumental château de comte de fées. Les ruelles qui mènent jusqu’à la pointe sont charmantes et colorées.

Une journée idyllique en quelques sortes. Oui mais :

😅🤪😱 Anecdote, fun fact 😱🤪😅 : Comment on a failli mourir de faim à Sirmione…
Je vous ai dit que nous nous étions garés loin… On a donc fait beaucoup de kilomètres à pieds… Les estomacs se sont creusés… Et l’Enoteca avec les belles bruschetta que nous avions en ligne de mire s’est avérée fermée ! Comme d’ailleurs presque tous les restaurants de la péninsule😨 !!!
Une pizzeria était ouverte pour rassasier les malheureux touristes, mais elle était bien entendu blindée (comme s’il n’y avait plus de Covid). Un deuxième restau aurait pu nous sauver de l’hypoglycémie mais il était fort cher.
« LES EPICURIEUX VONT-ILS MOURIR DE FAIM ? EST-CE LA FIN DE LEURS AVENTURES ? » vous demandez-vous, inquiets.

Eh bien non ! Car le hasard fait bien les choses ! En route nous avions fait une petite pause café dans un bar discret. Le patron, dont nous étions les seuls clients, nous avait informés que nous pouvions revenir déjeuner car « il fait le meilleur rapport qualité prix du secteur »
Alors que nos estomacs criaient famine, nous nous sommes souvenu de cette invitation ! Nous avons donc quitté le centre pour rejoindre notre petit bar « BARonciani 1968 » toujours aussi solitaire et isolé. Le patron nous servit alors une cuisine simple mais bonne, et nous optâmes pour un Spritz histoire de tenter de nous dégeler (on mange en terrasse mais il fait très froid !).
Si vous voulez en savoir plus sur ce fameux bar et son patron « PARTICULAR », il faudra regarder notre vidéo en bas de page😉 !

Bref, ce n’est pas encore cette fois-ci que nous mourrons de faim 😁 !

Infos pratiques :
🟢 Parking pour camping-car gratuit en hiver : 45.47104, 10.608128. Beaucoup plus proche que là où nous étions initialement garés !
🟢 Courses pas trop chères et sympas chez Migross à la sortie de la presqu’île.

Mantoue

Un plongeon dans l’Italie Renaissance ; nous voilà au cœur de l’empire des Gonzague. Une ville incroyable que nous ne connaissions pas du tout 🤩 !

🎀 Bon plan : Mantova Card. 20 euros. Vous trouverez toutes les infos ICI. On n’est pas fans des pass mais celui-ci est vraiment très intéressant !

En début d’après-midi nous sommes quasiment seuls dans le palais ducal. Les pièces sont absolument immenses, on se sent tout petits. Les fresques mythologiques nous entourent. Les angelots, les dieux, les déesses, les montres… tout le monde nous regarde. Ils sont tous prêts à sortir des murs ! Ici on ne rigole pas avec le trompe-l’œil, c’est un art extrêmement bien maîtrisé !

Notre coup de cœur de la ville : le tout petit Théâtre scientifico 🥰. Il est trop mignon. Et comme là encore nous sommes seuls, on peut s’en donner à cœur joie en jouant sur la scène et en applaudissant à tout rompre dans le mini-loges🤗.

😅🤪😱 Anecdote, fun fact 😱🤪😅 : Comment on a failli visiter Sabbionetta…
Après une nuit tranquille sur le parking, on se lève aux aurores pour attraper le seul bus du matin qui part à Sabbionetta. Le bus et les musées de la « Cité idéale » de Vespasien de Gonzague sont inclus dans notre Mantova Card. Nous sommes donc bien décidés à ne rien rater. La veille, on a chargé l’appli du bus, on a repéré l’arrêt sur Google maps… Parfait ! Le top de l’organisation !

Mais quand, au petit matin, on se retrouve devant l’arrêt de bus, les horaires ne correspondent pas… On lance l’appli et on voit qu’on s’est trompé d’arrêt. En fait, selon les horaires, le trajet diffère. Pour le bus du matin, il faut aller beaucoup plus loin !!! Comme on a 5 minutes d’avance, on tente le tout pour le tout. On part en courant (on vous laisse imaginer ce que ça donne quand il fait 3°, qu’on a les gros blousons, les chaussures de rando, et qu’on n’a pas couru depuis x années😵🥴). On finit par arriver à l’arrêt. 2 bus arrivent, mais pas le nôtre… On a dû le rater de peu… Ou pire, il est bien passé, mais de l’autre côté de la rue, parce qu’a posteriori on comprend on s’est aussi trompé de sens 😂🤣.

Bref, on n’a pas trouvé le bon arrêt de bus… On n’a pas visité Sabbionetta…

Tout penauds et fort essoufflés, nous retournons sur nos pas et nous sommes les premiers à l’ouverture du Palazzo Té (qui est juste à côté du parking où nous avons dormi… no comment🤐…). Encore une fois seuls au monde nous profitons des immenses pièces du palais. Dans le salon des chevaux, les montures semblent n’attendre que nous pour descendre de leur linteau. Un peu plus loin, seuls au milieu de la salle des Géants, on aurait presque peur de se prendre un rocher sur la tête. Encore une fois nous sommes impressionnés par la qualité des trompe-l’œil !

Au bord du Pô

Après tous ces musées, nous avons envie de souffler un peu. Nous en avons pris plein les yeux, une pause s’impose ! Nous voilà donc dans une super petite aire au bord du Pô. La municipalité est sympa, elle nous fournit l’électricité gratuitement ! Et avec le froid qu’il fait on n’est pas contre, le chauffage d’appoint tourne à fond ! Une pause tout confort a Piere dei Coriano :

Padoue

On arrive sous la pluie… Du coup, on décide de faire simple. On se gare au grand parking surveillé et payant (assez cher : 12 euros les 6 heures ou 18 les 24h) qui est relativement facile d’accès sur le Prato della Valle. Padova est une petite ville sympa et dynamique qui nous plaît tout de suite. Elle est grouillante d’étudiants, de magasins, de cafés… Une ville vivante et vibrante !


En revanche les touristes ne sont toujours pas au rendez-vous. Pour notre plus grand bonheur, nous nous présentons au guichet de la Cappella degli Scrovegni et deux minutes après nous entrons à l’intérieur ! Je ne sais pas si vous vous rendez compte !? En temps normal il faut réserver au minimum 24h à l’avance et parfois des semaines plus tôt !!! Aujourd’hui on passe comme une lettre à la Poste ! Et en plus nous sommes dans un petit groupe de 11 personnes pour admirer pendant le 1/4 d’heure réglementaire les superbes fresques de Giotto. C’est sublime ! Des heures de cours d’Histoire de l’Art me reviennent à l’esprit 😅. Admirez, c’est cadeau !

😅🤪😱 Anecdote, fun fact 😱🤪😅 : Comment on a failli finir à l’hôtel…

Encore tout émus par notre rencontre avec l’art de Giotto et surtout abrutis par le temps passé dans le musée des Ermites qui déborde d’œuvres entassées dans une atmosphère surchauffée, nous continuons notre visite de Padoue avec l’espoir de boire un Spritz. Il ne pleut plus, nous sommes légers… TROP LEGERS ! Tout à coup, Alain s’écrie « Les sacs à dos ! » Oups 🙃… Il fallait les laisser à la consigne pour visiter la chapelle😮… Les clés du camion sont dedans, il ne reste que mon portefeuille dans ma poche ! Vite vite on fait demi tour avant l’heure de la fermeture qui doit être très proche. On s’imagine déjà à la porte, obligés de trouver un hôtel… Mais non, c’est encore ouvert et on peut récupérer nos chers sacs !!

Bref, on avait oublié nos sacs à la consigne…

Ces émotions méritent bien un Spritz, en terrasse, même si le fond de l’air est glacial 🥶 !

😤💩🤬 Galère 🤬💩😤
Italie du Nord en camping-car c’est aussi, systématiquement, synonyme de quelques petites galères. On a beau payer des parkings surveillés (ce qu’on ne fait jamais ailleurs🙄), on n’est pas à l’abri du vol. On s’aperçoit, à retardement, que les sangles de la bâche à vélo ont été cramées à Padoue. Jeu idiot avec une cigarette ? Malveillance avec un briquet ? Intention de voler les vélos ou de mettre le feu… on ne saura jamais. Ce qui est sûr c’est qu’on se retrouve avec deux sangles en moins et une bâche trouée 😡.

Venise

Notre tour d’Italie du Nord en camping-car se termine logiquement à Venise. Après, c’est la mer 😁!
Pas de chance le temps n’est pas trop de la partie. Brouillard pendant 2 jours, un peu de pluie et finalement un peu de soleil avant notre départ.

La carte postale

Même si nous sommes déjà passés il y a deux ans, il reste des incontournables dont on ne se lasse pas ! Il y a peut-être un tout petit peu plus de monde que la dernière fois (au tout début du Covid). Mais les groupes de touristes ne sont pas encore revenus et ça c’est génial ! On en profite pour découvrir le très beau théâtre de la Fenice que nous ne connaissions pas !

Se perdre dans les ruelles

Mais ce que nous préférons toujours à Venise, c’est nous perdre dans les ruelles. Culs de sac, débarcadères,… on fait demi tour, on tourne, on vire… C’est l’occasion de trouver une petite terrasse pour boire un café, un Spritz, s’imprégner de l’ambiance locale… Et même rencontrer de beaux carnavaliers🤩.

La Venise insolite

Cette année on a aussi essayé de découvrir quelques lieux un peu moins connus, quoique… la Scala Contarini del Bovolo, le Fondaco de Tedeschi, la librairie Aqua Alta et un supermarché Spar installé dans un ancien théâtre !

Manger vénitien

🎀 Bon plan 🍽 : En deux repas on a pu goûter les spécialités de la gastronomie vénitienne.
Jour 1 : Bar Oasi – 40 euros (pour 2) – spaghettis à l’encre et calamars frits + 1 bouteille d’eau
Jour 2 : Al vecchio Canton – 57 euros (pour 2) – 2 menus Bigolis aux anchois et foie de veau aux oignons et polenta + 1/2 de vin + 2 cafés

Voilà pour un aperçu rapide de notre séjour à Venise, pour en voir plus, c’est juste en dessous ! Regardez la vidéo 😉.

La vidéo de l’Italie du Nord en camping-car :

Si vous voulez en voir encore plus et partager encore mieux nos meilleurs moments, c’est facile : il suffit de cliquer sous l’image !

Et voilà, c’est déjà fini pour notre traversée de l’Italie du Nord en camping-car…. On a adoré, c’était super riche et plein de belles découvertes. On en a vraiment pris plein les yeux et on espère vous avoir donné envie de vous lancer sur les routes italiennes !

À la vôtre et à bientôt !


3 commentaires

camping-car Retour en arrière ! - Les Epicurieux · 4 mars 2022 à 18 h 06 min

[…] suivent vont ce demander ce qu’il se passe… Il y a une semaine ils nous parlaient de Venise et du Delta du Pô et voilà qu’ils sont dans les Vosges 🧐 ??? C’est quoi ce bazar, […]

La côte adriatique en camping-car - Les Epicurieux · 27 février 2022 à 9 h 14 min

[…] dizaine de jours à visiter les superbes villes de l’Italie du Nord (on vous a raconté ça ICI), on a bien besoin de se poser dans un coin un peu plus sauvage. On décide donc d’aller […]

Laisser un commentaire

Avatar placeholder
%d blogueurs aiment cette page :