L’Estonie en camping-car 

Des bivouacs sauvages de rêve

Nous n’avons parcouru que la côte ouest mais nous avons eu l’impression d’être seuls au monde presque jusqu’à Tallinn.

Il faut fouiller un peu, mais on trouve des bouts du monde, au bord de l’eau avec canards, cygnes, mouettes, goélands, hérons, oies et grues… De petites maisons de bois, des couchers de soleil interminables, c’est super.

Comme nous ne sommes pas restés très longtemps et que ça a correspondu à quelques jours de vent du nord glacial, nous n’avons pas trop marché, mais dans d’autres conditions les balades sur les immenses plages désertes doivent être agréables.

Une très belle capitale

Nous avons beaucoup apprécié notre petit passage à Tallinn qui mêle très harmonieusement histoire et modernité ! On vous laisse découvrir en images et en vidéo.

Visitez en vidéo  :

État des routes et info pratiques

  • Enfin de routes en très bon état. En tout cas dans la partie ouest que nous avons traversée. Ne pas hésiter à emprunter les pistes, elles sont très bien entretenues.
  • 3G 4G OK partout
  • Toujours pas évident de trouver de l’eau…
  • Pas mal de campings. Mais aussi, ce qui est bien agréable, des aires libres type campgrounds américains : coins pour le feu, tables de pique-nique, toilettes sèches…

 

En route pour la Finlande

Avec Viking Line (132€). Très bonne organisation de l’embarquement. Par contre un bazar jamais vu à l’intérieur. Les Finlandais viennent en Estonie acheter de l’alcool moins cher. Dans le ferry, c’est la teuf…

Prochain rendez-vous  : Finlande, la région des grands lacs.
Vous avez aimé cet article ? Inscrivez-vous et partagez 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.