​La Lettonie en camping-car 

Pour traverser la Lettonie en camping-car,  nous avons un peu plus pris notre temps que pour les précédents pays. Il faut dire que nous retrouvons la mer et les coins sauvages qui commençaient à nous manquer. Du coup, installez vous confortablement parce qu’on a plein de choses à vous montrer et raconter.

Normalement, à la fin de l’article, vous prenez directement la route, direction LA LETTONIE !

La côte ouest

Immenses plages de sable blanc ultra fin. Solitude absolue. On adore. Dommage que les accès publics à la plage soient si peu nombreux depuis la route principale.
Entre les plages, de petits villages de pêcheurs :

  • À Jurmalciems on découvre leur travail et la technique de remorquage des bateaux en l’absence de port. Regardez notre vidéo ici, c’est impressionnant !
  • A Liepāja nous faisons un crochet dans une banlieue qui semble très pauvre, limite glauque. Le but est de découvrir un ancien quartier soviétique avec ses petits immeubles en briques blanches et son église à bulbes. L’ensemble est pas mal dégradé. On s’apercevra au fil du voyage que ces petits immeubles sont parsemés un peu partout et semblent être devenus des sortes de HLM pour les gens les plus pauvres. Tout le long de la côte, nous avons vu les traces de l’occupation soviétique. Il faut dire que cette zone côtière est restée sous contrôle de l’ex URSS jusqu’à la fin de 1993. (Indépendance de la Lettonie en 1991).
    Au passage, on vous conseille un roman si vous voulez vous imprégner de l’ambiance de l’époque…
    Purge de Sofi Oksanen. Ça se passe en Estonie, mais dans les grandes lignes, à cette époque, les histoires sont proches.
  • À Pavilosta nous réussissons notre première récolte d’ambre sur la plage. Le village est charmant avec ses rues non goudronnées et ses belles maisons de bois. On se croirait au fin fond du Yucon ou de l’Alaska. On aime beaucoup.

    La côte live et les parcs nationaux

    Les Lives sont les premiers habitants de la Lettonie. Il n’en reste pas beaucoup et ils occupent ce secteur où le golfe de Riga va rejoindre la mer Baltique. Les petits villages au charme suranné se succèdent, mélange d’immeubles soviétiques déglingués et de maisons de bois, le tout noyé dans une végétation assez dense. Le charme agit !

    • Le cap Kolka est assez sauvage. Toujours les longues plages de sable derrière les trèèèès looooongues routes bordées de forêts de pins (des boîtes d’allumettes sur pieds…). Petit détail amusant, les plages du coin sont remplies de traces d’animaux sauvages… comme s’ils allaient se faire une petite balade au soleil couchant… On ne verra que les traces… Sauf pour ce lièvre et une biche aperçue dans les bois…
    • Le marais d’Engure nous séduit plus, avec une jolie balade qui permet d’aller voir vaches et chevaux sauvages qui paissent tranquillement au milieu de toutes sortes d’oiseaux. Très bucolique !

      En revanche nous avons voulu faire le sentier des orchidées et ça s’est terminé en sprint de 3km pour échapper à de monstrueux moustiques complètement affamés.

      Autant dire que nous n’avons pas vu les orchidées. Et pourtant nous avions l’équipement anti-moustiques (acheté aux Everglades) dans le camping-car. Voici ce qu’il vous faudra pour profiter sereinement du sentier :
      *Spray, il en faut du costaud, sur la peau et sur mes vêtements (ils n’hésitent pas à piquer à travers le tissu)
      *Moustiquaire de tête
      *Blouson moustiquaire

    • La ville d’Engure est une bonne halte, avec son bivouac sur la digue on a l’impression de vivre sur une île en compagnie des cygnes et des tadornes.

      Dans le secteur, nous étions sensés voir les « vaches bleues de Lettonie ». On les cherche encore… En revanche, nous avons trouvé un beau cochon bleu sur la plage de Roja 😁

       

    • Le parc national du marais de Ķemeru
      Il vaut le détour pour ses 3,5 km de balade sur des passerelles en bois, au milieu des tourbières. Pas trop de faune, mais beaucoup de plantes carnivores et des étendues d’eau aux couleurs changeantes.

    Jūrmala

    Changement radical. Cette partie de la côte appartient aux riches ! C’est LA station balnéaire à la mode. Les maisons rivalisent de luxe, tous styles confondus… Pour voir les demeures, il faut slalomer entre les petites rues ; de l’axe principal, on ne voit que des arbres. Celà semble être une caractéristique du pays : les jardins sont très arborés, c’est vraiment agréable. Les villas modernes remplacent progressivement les belles batisses en bois.

    Même les cimetières sont en pleine nature, on en a vu plusieurs dans les bois.

 

Riga

La capitale possède un petit centre historique qui se visite rapidement, de places en places, d’églises en cathédrales, de façades colorées en motifs art déco. Si la promenade est plutôt agréable, elle ne nous laissera pas un souvenir impérissable.

En revanche, ce qui nous a beaucoup plu, c’est le marché central. C’est très original, il s’agit de 5 hangars à zeppelins qui ont été reconvertis ! C’est IMMENSE. Le premier hangar que nous visitons déborde de poissons fumés de toutes sortes (le nez et les yeux sont émoustillés). Evidemment nous faisons quelques achats pour tester tout ça (on vous raconte plus bas). Les halles se succèdent : fruits et légumes, viandes et charcuteries, bazarre, fleurs,… Un incontournable absolu !

Le parc national de Gauja

Nous quittons la côte quelques temps pour aller découvrir les villages qui bordent la Gauja.

  • Premier arrêt à Sigulda pour visiter le château de l’Ordre Livonien. Plongée au Moyen-Age, avec tout le système défensif du château qui a été reconstitué.
  • Ligatne nous accueille ensuite. Nous venons ici dans l’espoir de rencontrer la faune de Lettonie que nous n’avons pas encore croisée dans la nature… Nous nous rendons donc au Nature trail. Hibous, sangliers, ours, renards, élans sont présents, mais le lynx et surtout le racoon dog que nous ne connaissons pas (une sorte de gros raton laveur semble-t-il) restent bien cachés… Même si les animaux ne sont pas très nombreux, c’est une agréable promenade en forêt avec un chouette circuit. Nous profitons du calme du lieu pour y passer deux nuits très reposantes et nous promener au bord de la Gauja qui était restée peu accessible jusqu’à maintenant.
  • Nous terminons par un petit passage à Cēsis. Notre guide indique que les Lettons la considèrent comme « la ville la plus Lettone ». Nous on la trouve juste mignonne mais on ne voit pas vraiment ce qu’elle a de plus que les autres 🙄.

 

Tests culinaires

En bons Ėpicurieux, nous avons entrepris quelques expériencess… Et globalement on s’est fait plaisir après quelques semaines gastronomiquement très moyennes…

  • Mousse de cramberries (on pensait que c’ėtait de la betterave…) et poulet roulé à l’omelette
  • Les poissons fumés subtils, fondants et délicieux (maquereau, sardines, harengs, parures de saumon)
  • La tarte au pseudo cottage cheese très sec et fade
  • Les tartines de pain noir avec fromage fondu et pickles sucrés…
  • Salade de pommes de terre rapées au poulet et noix
  • Crêpes épaisses, parfumées à la carotte et fourrées au fromage
  • Cidre de poire
  • Le fameux Black Balsam de Riga, une boisson à 40°, à base de multiples plantes et de vodka. Pas mauvais si on aime l’amertume.

 

État des routes et info pratiques :

Les axes principaux sont défoncés par de nombreux camions. 🚛 La route côtière du sud  jusqu’à Kolka est en mauvais état, avec beaucoup de travaux.🚧
Les routes menant aux différents parcs nationaux et aux villages de pêcheurs se transforment en piste sur les derniers 2 à 5 km. On voit que les routes souffrent du gel/dégel et sont globalement dans un sale état. Ça secoue pas mal…

Attention aussi aux voies ferrėes qui n’ont pas de barrières🛤.

Côté infrastructures pour camping-cars, il y a des campings rudimentaires un peu partout. Comme nous ne les avons pas fréquentés, on ne peut pas vous assurer qu’ils possèdent des services pour CC. Nous avons vu 1 seul panneau d’interdiction aux CC de 22h à 7h.

Le réseau 3G 4G est faiblard et instable.

***********

Nous ne connaissions ni l’un ni l’autre ce pays et franchement, nous avons adoré découvrir la Lettonie ! 💙💚 Il faut dire que le climat était de notre côté.☀🌡 (Ce n’est plus le cas, à l’heure où nous mettons cet article en ligne, il grèle et il fait 9°, nous avons troqué le t-shirt contre la parka… mais ça c’est l’Estonie ;))

 

Info : cette page contient quelques liens vers Amazon.fr, si vous les utilisez pour acheter le produit, il ne vous coûtera pas plus cher mais nous recevrons une petite commission ;)

Vous avez aimé cet article ? Inscrivez-vous et partagez 🙂

2 commentaires sur “​La Lettonie en camping-car 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.