Sydney et les Blue Mountains en camping-car.

Sydney et les blue mountains

Après notre séjour le long de la Pacific Highway, Sydney et les Blue Mountains nous attendent. Avec le camping-car, disons-le tout de suite, ça n’a pas toujours été une partie de plaisir…

Sydney

Sydney et les Blue Mountains

Bon, alors, on ne remercie pas du tout la municipalité pour son accueil des camping-cars. On a bien galéré pour simplement arriver à se garer ! Du coup nous avons juste passé une grosse demie journée au lieu des 2 jours imaginés. On a sacrifié les musées. Dommage le Museum et l’Art Gallery avaient l’air chouettes. 😕

Mais Sydney n’est qu’un long bouchon… Circulation dense, continue, sur des voies plutôt étroites. Le stationnement est limité de partout. On a fini par trouver une place dans un secteur limité à 1 heure. À 35 minutes de marche de l’opéra… On a donc fait au plus vite pour voir l’essentiel (ça prend tout de même un peu plus d’1 heure, disons environ 3… !😉)

Le royal botanic garden :

Le jardin est très vaste, il date de 1816. Vraiment très agréable de s’y promener et de découvrir des arbres immenses, des perroquets, des cacatoès et le jardin de sculptures attenant !

L’opéra et le harbour bridge

C’est énoooorme ! Pas aussi beau que sur les cartes postales, mais énoooorme ! En vrai ça ressemble à des casques de gladiateurs. C’est quand même impressionnant de se trouver devant ce monument mythique. Le pont n’est pas mal non plus, surtout quand on passe dessus au milieu d’une circulation super dense !

Le mieux, pour vous rendre compte, c’est de regarder notre vidéo

Bondi Beach

LA plage de Sydney. 8 dollars l’heure de parking… Du coup juste une petite marche jusqu’aux bains Iceberg (piscines de bord de mer, comme à Newcastle) et au point de vue ! Mais là encore on est dans le mythe, alors ça ne se refuse pas !

Les Blue Mountains

Sublime Point lookout (Leura)

Après avoir dormi dans une rue calme de la banlieue de Sydney, nous avons pris la direction des montagnes. Pas de chance, c’est le week-end.  Et les Blue Mountains, classées au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, sont l’aire de jeu des habitants de Sydney. En plus il fait très gris… On passe donc un samedi un peu « off » sur le parking de la gare de Glenbrook.  Au programme : observer les nombreux oiseaux, écrire des articles, faire des tutos, classer les photos…

Immensité et petite faune…

C’est ce qui nous attend au détour de chaque point de vue. Dimanche, le soleil est de retour. Nous partons donc à la découverte de Leura, charmante bourgade qui offre de superbes panoramas sur des canyons remplis d’interminables forêts d’eucalyptus. Une légère brume bleue, due aux essences volatiles d’eucalyptus, baigne le paysage. Plus que l’Echo Point Lookout, qui permet de voir les rochers des Three Sisters, nous avons aimé Sublime Point Lookout (tôt le matin, avant l’arrivée des cars) et surtout le point de vue de Govetts Leap dans le bourg de Blackheath.

Toute la vérité sur les rando des Blue Mountains

Tout cela est bien joli mais, nous vous l’avions promis dans une vidéo sur Facebook, il est maintenant temps de vous dire toute la vérité sur ces fameuses Blue Mountains !

Dans notre guide, « il s’agit d’un plateau de moyenne altitude entaillé par de nombreuses rivières » plus que de montagnes

À Glenbrook, armés des fiches rando du visitor center, nous tentons Jelkybean pool qui semble facile… Des escaliers, hyper raides… dont on ne voit pas le bout… Comme nous ne sommes pas très bien garés nous renonçons… Et remontons…

On se réserve pour une belle rando repérée dans le secteur de Govetts Leap.

On se renseigne. La nana du Visitor Center nous affirme que notre rando est « lovely » et suit le bord du canyon. « En 2 heures vous êtes de retour » (le guide annonce 3h…) Du coup on se rajoute une boucle de 2km puisque c’est facile. Sauf qu’une fois la rallonge faite (très mignon sentier de Fairfax Heritage), on se retrouve dans des escaliers, raides, interminables… On croise un Français essoufflé et suant qui nous confirme que nous sommes bien sur le bon sentier (on commençait sérieusement à en douter) et que, des escaliers, il y en a une bonne tirée… On va donc au premier point de vue sur la mer d’eucalyptus et nous déclarons forfait. Il n’y a plus qu’à tout remonter ! D’où mon petit coup de ras le bol à la 2874è marche (environ🤣) franchie dans les Blue Mountains !

On avait pourtant fait des randonnées longues avec de beaux dénivelés à Springbrook, mais c’était du sentier avec quelques passages de marches, pas des escaliers de géants qui cassent les pattes en un rien de temps 😤😖

Alors sachez le bien une fois pour toutes : LES RANDOS DANS LES BLUE MOUNTAINS NE SONT NI PLATES NI FACILES 🤪😵

Prochaine étape, on vous emmène au cœur de l’hinterland de la Nouvelle-Galles-du-Sud…
Vous avez aimé cet article ? Inscrivez-vous et partagez 🙂

3 commentaires sur “Sydney et les Blue Mountains en camping-car.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.