Les incontournables de Coral coast : top 7 du road-trip !

La Coral Coast s’étend de Perth à Exmouth et réserve quelques superbes paysages !

#1 Kalbarri NP

Deux zones distinctes dans ce parc, avec chacune leur charme indéniable. Un Must Do de la Coral Coast❤💚

  • La zone littorale offre de très beaux points de vue sur des falaises rose et blanches. À faire de préférence en fin de journée pour profiter d’un bon éclairage. À ne pas louper : la rando en boucle qui va de Rainbow Valley à Mushroom Rock. 3 km dans les rochers, avec petit canyon, stalagtites et autres formations géologiques surprenantes. Sauvage et original !
  • La zone des gorges de la Murchison river mérite vraiment le détour. Roches rouges en tablettes, rivière café au lait et eucalyptus verdoyants. Côté rando, il faut bien entendu aller voir la célèbre « Nature’s window« . Mais on vous conseille surtout de faire le River Trail à partir de Z-bend Lookout. Cette marche d’un peu moins de 4 km A/R est très fun. On descend jusqu’à la rivière avec des échelles, des roches en escalier. On traverse des couloirs de roche… À faire en début d’après-midi pour avoir à la fois la fraîcheur de l’ombre et des paroies éclairées. Sûrement notre plus chouette rando depuis le début du voyage.🤩

On vous emmène en excursion avec nous ! C’est parti :

 

#2 Pinnacles NP

Un incontournable du voyage sur la Coral Coast et dans l’ouest en général.

Un champ de formations rocheuses en pic, au milieu de sable jaune ! Super chouette ! 💛💛 En cherchant bien dans les buissons, on est même tombés sur un kangourou. Nous avons fait le circuit de découverte à pied. Il est aussi possible de suivre un itinéraire en voiture, au milieu des roches (un peu surprenant pour la conservation et l’écologie…🤨 et puis ça casse un peu la féérie du lieu).
On vous laisse découvrir en vidéo…

 

#3 Couleur layette : d’Horrocks au Pink Lake de port Grégory💙💖

En quelques kilomètres on passe du bleu pale au rose barbe à papa.

À Horrocks, comme à Port Grégory les eaux translucides protégées par des barrières naturelles invitent à la baignade. Malheureusement,  au moment où nous y sommes il fait trop froid.

Nous nous rabattons donc sur l’observation du lac salé. Il est tout rose. Bon, rose clair, pas rose pétant comme sur les brochures… Mais ça fait tout de même son petit effet 💗! Pour vous en faire profité, on a envoyé le drone en mission :

 

#4 Free camps de Dongara : une halte bien venue !

Ces zones de camping en bord d’océan sont autorisées pour 72h, ce qui est une aubaine. Car il faut bien dire que l’idée de l’Ouest sauvage où tu campes où tu veux est un mythe… Les places vraiment sympas sont plutôt rares, les interdits nombreux.


On vous recommande particulièrement « Freshwater point south » qui permet de se garer au bord de l’eau et de voir lions de mer et dauphins très proches de la plage.

Avec des couchers de soleil de fin du monde : ciel noir, bandeau rouge et mer couleur de métal fondu. Tout ça à cause du nuage de fumée d’un feu de bush qui est en cours 100km au nord est…

« Seven mile beach » est bien aussi.
Aux alentours, de belles grosses dunes de sable blanc ! Autant vous dire que nous avons largement profité des 72h 😆.

 

#5 Shark Bay

La zone est classée au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Malheureusement, sans 4×4 nous n’avons accès qu’à une partie limitée et pas, entre autres, au Parc National François Perron. Mais nous pouvons tout de même admirer les Stromatolites (une des premières formes de vie sur terre, responsables de la présence d’oxygène) à Hamelin Pool, une plage composée uniquement de petits coquillages blancs sur 10 m d’épaisseur, les fonds transparents d’Eagle Bluff.

Ça vous tente une promenade en drone au-dessus d’une magnifique plage blanche aux eaux cristallines  ?? Alors, il suffit de cliquer :

Nous atteignons notre point le plus à l’ouest du voyage dans le petit bourg de Denham.

 

#6 Street art à Geraldton et Northampton

Geraldton est une halte agréable pour son Museum et ses peintures murales. Nous n’y avons pas dormi, préférant le free camp du golf de Nothampton. Non pas que nous ayons une passion soudaine pour le golf, mais cette ville est vraiment sympa avec les camping-cars (plein de services) et à pris une super initiative artistique en 2018. Pour mettre à l’honneur l’élevage des moutons (spécificité de la région), ils ont fait appel à des artistes. Chacun a décoré un mouton, un agneau ou un chien et ils ont ensuite été répartis dans tout le bourg. D’où un circuit de découverte des moutons (4 km) très ludique. On vous le conseille !

#7 Et la faune dans tout ça ?

Pas aussi nombreuse que ce que nous aurions espéré. Un émeu qui traverse la route en courant devant une voiture, 3 kangourous Euros (plus trapus et poilus que les autres espèces), un lion de mer, deux dauphins, un echidnas, des oiseaux, des belles chèvres sauvages qui font leur apparition dans le paysage, une raie guitare au fond de l’eau turquoise… Sympa mais rare. Oui, on sait, on devient exigeants…😁

Superbe ! Oui mais… ⚠️Attention⚠️, on démystifie 😉

Après avoir vu les photos et les vidéos, vous êtes sûrement prêts à sauter dans le 1er avion pour Perth afin d’arpenter la Coral Coast. Avant de le faire, lisez quand même les points ci-dessous :

  • Les mouches

LA plaie🤮. Petites, collantes, elles se jettent sur vous, se fixent sur vos yeux, votre bouche, votre nez, vos oreilles. C’est vraiment un truc qui rend fou🤪🤬 ! Elles sont bien bien pires que des mouches françaises. Seule solution : la moustiquaire sur la tête. 

Et encore, on les transporte sur les épaules et les filets pendant toutes les randos… On plaint les voyageurs en van ou voiture qui doivent vivre en extérieur…😖

  • Les kilomètres de désert

Chacun des lieux que nous venons de vous montrer est super joli. Mais entre ces sites, il y a des kilomètres de RIEN. Juste du plat avec des arbustes. Pas de variété dans cette zone. Autant dire qu’il faut aimer rouler ! 1668 km parcourus depuis Perth jusqu’au nord de Carvarlon.🛣 Les distractions sont rares. Parfois un incendie de bush anime le ciel🔥… Parfois une mini tornade vient chahuter notre C’Aussie🌀… Les distractions sont rares. Au mieux une station grandes ondes avec un match de cricket ou des remix (soupe) de standards anglo-saxons 😢

  • Les bivouacs

On l’a déjà un peu évoqué. Les free campings ne sont pas très nombreux ; quand ils le sont il s’agit juste de grandes aires au milieu de nulle part. Dans les centres urbains ou les lieux touristiques, il est interdit de dormir dans son véhicule☹. C’est un peu frustrant. L’idée est bien sûr de remplir les campings qui sont vraiment chers🤑 et peu agréables (peu d’espace entre les véhicules). Heureusement il y a tout de même certaines petites villes qui offres des aires de stationnement pour 24h. Pas le paradis, mais pratique👍.

  • Le climat

Les températures sont hyper changeantes. D’un jour sur l’autre, mais aussi dans une même journée. Polaire au réveil, coupe-vent pour commencer la rando du matin que tu termines en débardeur… Vent glacial ou brulant, froid pénétrant puis chaleur accablante 🌡… on fait le yoyo et c’est assez déroutant voire fatigant  !

Coral coast

Pourquoi nous avons zappé Exmouth et Ningaloo reef 🤔?

Pour toutes les raisons évoquées ci-dessus plus le prix prohibitif des activités touristiques. En fait, nous avions prévu de faire le trajet (plusieurs centaines de km en aller-retour) en dormant dans un campground du parc national. Mais nous n’avons pas réservé en ligne assez tôt et il n’y a plus de place avant plusieurs jours😕. On décide donc de laisser tomber. En fait pour profiter de la péninsule,  on a l’impression qu’il faut payer des sommes folles pour participer à des excursions (par exemple presque 400 euros par personne pour plonger avec les requins baleines). Ou alors il faut être équipé à fond comme les Australiens que nous côtoyons : 4×4, caravane, kayaks, remorque avec gros bateau… Bref, nous on est des petits joueurs 😁. Mais ceci dit nous sommes bien contents de notre fourgon qui passe partout, se gare facilement et nous protège efficacement contre les mouches !

Du coup, on décide de s’épargner pas mal de kilomètres et de rejoindre le parc national de Karijini, à l’intérieur des terres.

Bon maintenant que vous savez tout, n’hésitez plus à prendre votre billet d’avion !!🛬😃

 

 

Vous avez aimé cet article ? Inscrivez-vous et partagez 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.