Albanie, la Riviera jusqu’à Butrint (épisode 2).

De Himarë à la frontière grecque via Butrint.

La Riviera ne brille pas de tous ses feux. On imagine que, sous le soleil, certaines vues sont saisissantes et nombre de plages deviennent attirantes. Mais le temps est désespérément pluvieux. Du coup tout est triste et mort. On est loin de l’agitation de Fier. Tout le monde se calfeutre. Même les chiens ont abandonné les balades…

Armés de bonnets, d’anoracks et de courage nous continuons tout de même à explorer.

La citadelle de Porto Palermo.

Cadeau d’Ali Pacha de Tepelena à son heureuse épouse, au début du XIXe. Certes l’emplacement est charmant, mais la dame avait intérêt à aimer l’obscurité et à ne pas craindre l’humidité  et les courants d’air 😂. En tout cas, pour nous c’est une jolie découverte. Un vrai labyrinthe à explorer à la lampe torche : une partie centrale octogonale et des ailes qui partent en pointes… Une visite originale.

Qeparo

On reprend la route et on trouve rapidement un coin qui à l’air assez sympa, en bord de mer, avec une esplanade toute neuve et un petit marécage à oiseaux. Pas mal de gravats et résidus de construction dans tous les coins, mais comme partout depuis que nous sommes en Albanie.
Pas de terrain qui peut nous glisser dessus, pas de rivière qui peut déborder, pas d’arbre qui peut nous écraser… On valide ! Vu la couleur du ciel et la pluie de ces derniers jours il faut prendre quelques précautions 😁
Avant la pluie, donc, nous empruntons la promenade qui mène au village. Pas âme qui vive… Il faut grimper tout en haut du bourg pour finalement trouver une boulangerie ouverte. Ouf, il y a au moins deux habitants😥.
On passe l’après-midi et surtout la nuit sous une succession d’orages tonitruants.⛈

Ras le bol, on décide de filer directement à Butrint, dernière étape de notre séjour albanais. La route continue à serpenter dans la montagne, avec de belles vues nuageuses sur les îles grecques. C’est très sauvage. Quelques bergers, quelques vieilles qui marchent pliées en deux, quelques mobilettes bringuebalantes et mercedes pétaradantes, quelques ânes qui attendent à l’entrée des bourgs… La pluie a provoqué de petits glissements, mais rien de grave. Après la traversée de la grosse ville côtière de Sarante et de ses parcs à moules, nous atteignons le parc national de Butrint.

Butrint

Site archéologique classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.  Site RAMSAR. Mais aussi site dans lequel Racine a situé l’histoire d’Andromaque. Et finalement site assez décevant pour nous 😐. C’est beaucoup plus petit que ce que nous imaginions et on a l’impression d’avoir découvert l’Atlantide. Tout est détrempé. La végétation est luxuriante, mais les vestiges, toutes époques confondues, baignent dans l’eau. On trouve même un couple de tortues d’eau qui batifolle à l’entrée du théâtre. Les mosaïques sont cachées sous le gravier, dommage elles avaient l’air très belles… On termine la visite au pas de course, rattrapés par… on vous le donne en mille… LA Pluie…🌧🌫🌩

On passe la nuit sur le parking du site à quelques mètres du bac à treuil qui fait traverser un petit canal. Ça grince beaucoup… Faudrait mettre un peu de graisse…

Au matin, le camping-car  emprunte le bac en question sous le regard peu engageant du passeur… Une fois les quelques mètres franchis (et délestés de 10 €, ce qui est énorme pour la région…) nous roulons en direction de la Grèce sur une petite route chaoteuse qui se transforme en belle route à 2 km de la frontière.

Au passage nous rencontrons les sortes d’épouvantails et les ours en peluche que nous voyons accrochés aux maisons en construction depuis le début du voyage. On découvre qu’il s’agit de dordolec qui sont là pour chasser le mauvais œil et repousser les jalousies…

Passage de la frontière albanaise sans le moindre souci, mais on passe quand même un portail qui peut être fermé si besoin…

Le contrôle grec est lui très ouvert. À tel point que nous avons bien failli passer tout droit sans nous arrêter. Le douanier a dû crier pour nous stopper alors que nous avançions au ralenti… Heureusement il était souriant 🤗.

Et voilà,  nous sommes en Grèce, pour de nouvelles aventures !

Vous avez aimé cet article ? Inscrivez-vous et partagez 🙂
error

2 commentaires sur “Albanie, la Riviera jusqu’à Butrint (épisode 2).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.