On va vous faire rêver un peu… Depuis notre arrivée en Grèce,  le soleil est de la partie et ça rend notre vie plus belle 😄☀. On vous embarque !

Sagiada

Juste après la frontière albanaise, un bivouac de rêve
Hermès, dieu grec des voyageurs, a dû s’installer par là. En tout cas sa tortue 🐢 et son bélier🐏 sont avec nous. Pas la peine de vous faire de grands discours,  regardez la vidéo et vous comprendrez que nous avons eu du mal à quitter les lieux au bout de trois nuits 😉

 

Igoumenitsa, Drépano

Entre mer et lagon, sous les eucalyptus et les mimosas, au milieu des chiens errants 🐕 et avec un défilé de ferry ⛴ sous les yeux.

Encore un très beau coin, un peu moins sauvage. On se fait notre premier resto grec, en compagnie des chats 🐈, comme il se doit 😊.

En plus c’est « souvenir, souvenir« 🎶 car Alain était déjà venu dans ce coin il y a 40 ans avec son 1er camping-car,  et rien n’a changé à part la taille des eucalyptus 🌱.

 

Karavostasi

Après une journée ventée à Plataria (on en profite pour travailler à l’amélioration blog et rédiger des articles pratiques), on attaque la route côtière zigzagante qui conduit à Parga (« souvenir, souvenir« 🎶, 1er voyage en Grèce, en famille, au camping de Parga avec déjà un chat adoptif appelé Fèta 😘).

On fait une halte à Karavostasi et en se baladant sur la plage on se rend compte qu’on connait déjà ce coin.  « souvenir, … »🎶. On y avait passé quelques jours  en 2009. On reconnait un resto où on mangeait très bien et la jolie taverne ombragée sur la colline. Là tout est fermé. Pas un chat, juste un beau canard blanc 😊.

Nous sommes dans un cadre idéal pour déguster les spécialités de L’Épire trouvées dans la belle et bonne boulangerie de Savota. Tarte de l’Épire, une sorte de pâte à crêpe épaisse avec de la feta et petits biscuits au goût de langues de chat.

 

Ammoudia

Nous sommes au bord du fleuve Achéron. Vous savez, c’est le fleuve qui mène aux Enfers dans la mythologie grecque. L’affluant du Styx sur lequel Charon et son chien Cerbère mènent  leur barque pour traverser les marais. Le fleuve qu’Orphée a traversé pour aller chercher Eurydice💗.

Et là encore c’est « 🎶 »… On a déjà passé une nuit dans ce village, mais surtout nous étions allés marcher dans l’Achéron pour remonter jusqu’à sa source. Et ça on vous le conseille vraiment. C’est un grand souvenir. En plein mois d’août l’eau était totalement glacée. On était ressorti de là ne sentant même plus le sang circuler dans nos jambes, mais heureux d’avoir joué le rôle d’Hadès et Perséphone 😀.

On en profite pour manger dans un petit resto au bord du fleuve, mais ça on vous le conseille beaucoup moins… Certes nous sommes hors saison, mais les pennes trop cuites avec une louche de calmars en boîte par dessus, je fais bien meilleur à la maison…

 

Baie d’Ormos Odyssea

Ça y est, on a trouvé notre paradis du camping-cariste. Une grande baie demi-fermée, hyper paisible avec son mini port. 3 chiens et 3 chats affamés nous accueillent.

Les grenouilles coassent dans le marais. Une douche et un robinet devant nous… Ça ressemble aux conditions idéales. Il paraît qu’en été il peut y avoir une soixantaine de camping-cars qui squattent le coin. Ça doit être moins idyllique. Mais pour l’instant c’est juste pour nous et les bergers qui gardent les moutons et les chèvres. On vous en fait profiter en vidéo.

On fait notre premier barbecue, on pêche, on se balade, on fait un joli tour de vélo dans les criques du secteur… Le top !

On nourrit les bêtes avec tout ce qu’on trouve pour leur éviter de crever de faim, on écoule le stock de lessive à faire, on revoit le design du blog…

Et puis on ressent notre premier tremblement de terre. Pas très violent, on croyait que les moutons se frottaient au camping-car et nous secouaient…

Voila, 6 jours de rêve, seuls au monde. On va regretter ce coin. On s’est créé des jolis « 🎶 »…. Nous laissons les animaux aux bons soins (on espère…) des camping-cars allemands et bulgares qui sont arrivés aujourd’hui…

 

 


1 commentaire

La Grèce en camping-car (partie 1: Epire, Argolide...) - Les Epicurieux · 1 mai 2022 à 13 h 37 min

[…] pas encore une fois vous raconter l’histoire de ce fleuve qui conduit aux Enfers. Allez voir là, au paragraphe « Ammoudia ». Mais par contre on va vous […]

Laisser un commentaire

Avatar placeholder
%d blogueurs aiment cette page :