Les Thermopyles, entre guerre et paix.

Les Thermopyles, une parenthèse enchantée, totalement imprévue.

Après Delphes , on se retrouve dans le secteur de Lamia. On voit les indications Thermopyles. Marqués par les cours de grec et par le film 300, on décide de se détourner légèrement  de la route des Météores pour aller voir.

Bon choix !

Une plage de bout du monde.

Après le petit bourg de Molos, on arrive sur une plage de fond de baie avec une petite taverne, des palapas et des robinets. Un endroit hors du temps et du monde comme on les aime. Du coup on reste 2 nuits et on déjeune 2 fois chez le couple d’aubergistes. Ragoût  de porc, poisson frit, tout est bon pour pas cher.😋

En plus le coin est occupé par deux adorables chiens très joueurs. Dommage qu’ils soient trop couverts de tiques pour vraiment les câliner, ils ne demandent que ça… Ils nous emmènent en balade jusqu’au port qui semble avoir une activité plus ou moins vivace autour de la moule.

En repartant, nous découvrons une autre activité étonnante…

La pêche à la crevette de vase…


Dans le fond de baie on voit un gars enfoncé dans la boue, en train de taper du pied. En fait il est en train de faire remonter de drôles de petites espèces de crevettes… On vous laisse regarder 😊

Nous quittons notre havre de paix pour rejoindre le site de la bataille des Thermopyles.

Comme le visitor center est encore fermé, nous allons derrière le monument, sur un terrain vague qui cache un trésor.

 

Une source chaude à la douce odeur de soufre…

Maillot de bain et tout le monde à l’eau pour un bain matinal à 38°. Le bonheur total. 😎😄💛 Il y a beaucoup de courant, nous sommes lavés, massés… mieux qu’au spa ! Nous ressortons de là totalement délassés.

Le monument des Thermopyles

Ici s’est joué un des très grands moments de l’Histoire grecque. On pourrait vous raconter la captivante histoire de Xerxès et de ses Immortels, de Léonidas et de ses héroïques 300 Spartiates, mais c’est extrêmement bien fait sur le site etaletaculture.fr. Nous, on vous livre les images et on vous recommande le petit musée et son film qui permet de bien comprendre les 3 jours de bataille qui opposèrent les Grecs aux Perses en -480.

Bref, vous l’aurez compris, si vous passez dans le coin, faites une pause « Grèce hors des sentiers battus ». Ce secteur a beaucoup de charme, du moins hors saison (on ne connaît pas en été).

 

Vous avez aimé cet article ? Inscrivez-vous et partagez 🙂

3 commentaires sur “Les Thermopyles, entre guerre et paix.

      1. « on arrive sur une plage de fond se baie avec une petite taverne » je ne comprends pas bien ….
        toujours la faute des autres !!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.