Sicile, des débuts houleux…

Arrivés à Villa San Giminiano, nous prenons une compagnie de ferry un peu au hasard.

95€ pour le camping-car et nous en A/R valable trois mois.
Le ciel est noir, la mer commence à
s’agiter… ça sent le gros orage…

Accostage rapide à Messine.

On choisit d’emprunter la route littorale plutôt que l’autoroute. Peut-être pas un bon choix…. Messine grouille de monde, et c’est conduite à la napolitaine… La sortie de la ville est trèèès longue 😥. Pour tout arranger, l’orage éclate. Un truc de dingo genre onde tropicale de Martinique.  On se croirait dans un film de série Z où les accessoiristes balancent de gros sauts d’eau dans tous les sens. Et ben ici ça tombe Vraiment dans tous les sens avec des rafales qui font courir l’eau sur la route et cascader les ponts…🌧⛈🌪🌫🌬

Heureusement, ça finit par se calmer un peu et on va se poser sur un parking repéré sur Park4Night.
Il pleut toute la soirée, une partie de la nuit… les grosses vagues explosent sur la plage. On reste au chaud !

Le lendemain matin la mer est plate et le soleil brille ! Une vraie journée d’été.

Entre temps, nous nous sommes aperçus que l’Etna était sous la neige et qu’il y faisait entre -8 et -12 degrés. Nous abandonnons donc, pour l’instant, notre projet d’ascension…

Changement de programme, donc. On ne veut pas être à Catane avant lundi (il n’y a pas le grand marché aux poissons le dimanche). On décide alors de chercher un coin en bord de mer. Une première piste nous semble un peu glauque avec des mecs qui nous zyeuttent…
On essaie l’autre côté. On passe un lit de rivière, on continue la piste remplie de très grosses flaques boueuses.

Et là… c’est la cata…😨😵🤢

Alors que nous entreprenons un 1/2 tour parce que les flaques qui sont devant nous nous semblent trop incertaines, nous entendons un bruit bizarre… on s’arrête et voilà ce que nous voyons :

Le pare-choc façon puzzle…
On arrime le tout et on repart dans l’autre sens. Dans l’immense flaque il y a encore quelques frottements, mais on s’en sort. Oui mais… Y’a un nouveau bruit… re-arrêt, re-descente… les morceaux de pare-choc sont à leur place. Cette fois c’est sous Curiosity qu’il y a un os. Un gros truc noir qui traîne parterre. C’est le cache de protection-isolation des réservoirs d’eau qui s’est arraché et a entrainé avec lui la vanne des eaux usées. L’ensemble est coincé sous le camion.🤤
Étape 1 : trouver des cailloux, grimper le camping-car dessus et extraire les morceaux arrachés.

Étape 2 : rejoindre le parking goudronné du cimetière, pas très loin, histoire de bricoler hors de la bougasse

Étape 3 : trouver tous les outils nécessaires dans la soute

Étape 4 : réparation de la vanne

Étape 5 : réparation du pare-choc grâce aux mèches de perceuse retrouvées pendant l’étape 4😧

Étape 5 bis : check de tous les feux.
Étape 6 : réussir à surélever le camion pour faire passer le gros cache en dessous

Étape 7 : se glisser chacun sous un coté du camion pour maintenir le cache en l’air et le revisser solidement.

Voilà comment on occupe une belle journée estivale chez les Épicurieux !

Tout refonctionne alors que nous aurions pu lezarder au soleil….

Vous avez aimé cet article ? Inscrivez-vous et partagez 🙂

5 commentaires sur “Sicile, des débuts houleux…

    1. Oui, on ne fait pas les cons n’importe quand 😂… Juste entre 2 pluies ! Ce matin il pleut à nouveau… on va pouvoir rester sagement devant l’ordi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.